De Bile et d’Acier

Après La Forteresse des nuées et Fleurs du Mall, voici venir le troisième supplément pour le jeu de rôle Libreté.

Jusqu’ici, vous avez incarné un petit groupe d’enfants repliés sur eux-mêmes dans un monde où la pluie ne s’arrêtait jamais, d’où les adultes étaient absent, et où les eaux croupies donnaient naissance aux sirènes de l’averse, monstres affamés de chair humaine.

Posez-vous maintenant la question : que se passerait-il si les sirènes trouvaient le chemin de notre monde, apparaissant au cœur même de nos civilisations pour nous dévorer ? Si la nourriture leur était apportée en telle abondance qu’elles ne pouvaient que grossir, grossir, grossir encore, jusqu’à pouvoir faire s’écrouler des bâtiments entiers, nos villes livrées à leur voracité sous une averse de fin du monde ?

Si les gouvernements enfin s’alliaient, donnaient naissance à un organisme froid et calculateur, pour organiser la riposte mondiale contre l’envahisseur ? Que ce Corps de Défense décidait, pour mieux répondre à une ennemie utilisant nos propres cités comme bouclier, de créer des guerriers à leur échelle, de gigantesques robots capables de se porter au contact des géants de bile où qu’ils soient ?

Et si, pour des raisons mystérieuses, les seuls capables de piloter ces titans n’étaient autre que des enfants ?

De Bile et d’Acier est un supplément pour le jeu de rôle sur table Libreté et a été conçu pour utiliser au maximum les règles que vous connaissez tout en vous permettant de découvrir un cadre de jeu entièrement nouveau.

Vous y jouez de jeunes adolescents dans un futur alternatif où les sirènes de l’averse ont trouvé le chemin du monde réel, envahissant les villes sous l’apparence de géants de bile. Pour des raisons inconnues, vous êtes les seuls capables de piloter les Aqualungs, ces gigantesques guerriers de fer que le Corps de Défense oppose à l’envahisseur.

Vous êtes ainsi invités à mener des combats dantesques contre des adversaires colossaux. Comme dans Libreté cependant, le cœur du jeu se situe tout autant sinon plus dans les relations déchirantes que vous entretenez. Avec les autres pilotes bien sûr, aux côtés desquels vous risquez votre vie, mais aussi avec les adultes, qui vous traitent comme des pions quand il s’agit de sauver l’humanité, et comme des gosses dès que vous faites mine de prendre en main votre destin.

La page Facebook du financement.

La page Ulule (à venir).