Perdus sous la pluie

On raconte que les enfants qui se perdent dans la ville un soir de pluie finissent dévorés par les sirènes de l’averse. Le seul moyen d’échapper à ces créatures affamées serait de trouver d’autres enfants perdus et de ne jamais s’éloigner d’eux.

On raconte aussi que les sirènes trouvent toujours un moyen pour s’insinuer dans les groupes les plus soudés. A la fin, un seul enfant perdu parviendra à retrouver le chemin de la maison.

Des autres, on n’entendra plus jamais parler.

A plusieurs, on est plus fort… enfin je crois…

Découvrez un jeu de rôle vous plaçant dans la peau d’un enfant perdu, dans un monde à mi-chemin entre poésie et horreur, pour des parties courtes et intenses.

Pour ceux qui n’ont jamais fait de jeu de rôle, Perdus sous la pluie pourra en dépit de tous mes efforts être quelque peu complexe à prendre en main au départ, mais se révélera particulièrement accessible par la suite. Le partage du « récit » autour de la table permet aux participants de s’aider les uns les autres, et le format relativement court le rend idéal pour les initiations. Le jeu ne demande enfin aucun matériel spécial : juste des jetons (des bouchons, des punaises, des cailloux, peu importe) et de quoi écrire. Il ne nécessite pas d’autre préparation que la lecture attentive des règles (pas de scénario à rédiger en amont).

Pour ceux qui ont déjà pratiqué le jeu de rôle sous sa forme « traditionnelle » (avec un « meneur de jeu » responsable des descriptions et des obstacles face à des joueurs essayant à travers leurs personnages de résoudre un scénario), Perdus sous la pluie pourra aussi se montrer déroutant. Pas d’animateur central ici, pas de scénario pré-écrit, chaque participant crée son propre enfant perdu ; à chaque chapitre un enfant est placé au cœur de l’histoire et opposé à l’aversité.

Cette aversité est en fait constituée par l’ensemble des autres joueurs, lesquels contrôlent le monde qui entoure l’enfant, les horribles sirènes de l’averse, les mauvaises pensées du héros, le groupe qui le rejette… mais qui peuvent aussi lui venir en aide. En gros, chaque chapitre place un joueur face à plusieurs meneurs, et les responsabilités changent à la fin des tours. Une partie du propos de Perdus sous la pluie est justement que vous vous trouviez régulièrement seul face au groupe ; le jeu tire également profit de ce « meneur de jeu » collectif, les participants pouvant ajouter de nouveaux éléments, rebondir sur les descriptions des autres ou tout simplement faire une petite pause bien méritée. L’aspect effrayant du jeu profite énormément de ce partage des descriptions, les créatures de l’un finissant par être reprises par un autre à la façon d’un monstre de Frankenstein échappant à son créateur. Brrr…

ACQUERIR PERDUS SOUS LA PLUIE

Si vous voulez acquérir Perdus sous la pluie, le plus simple reste de passer par sa page Amazon dédiée (le jeu a été conçu et édité via CreateSpace, plateforme d’impression à la demande). L’excellente librairie Charybde à Paris en vend de temps en temps (les stocks sont actuellement épuisés).

Ceux qui détestent Amazon ou ne vivent pas à Paris peuvent me commander la version pdf que je place à prix libre (pour ceux qui ne savent pas quelle somme mettre, une fourchette entre 5 et 10 euros me paraît raisonnable). Il leur suffit de me contacter directement à cette adresse : feasson(at)yahoo.fr ou à travers ma page Facebook – voir l’adresse ci-dessous.

LIENS UTILES

Vous pouvez également vous tenir au courant grâce à la page Facebook officielle.

Ceux qui voudraient creuser un peu et explorer l’élaboration de ce jeu trouveront tout ce qu’il leur faut dans ma chaumière des Ateliers imaginaires.

Pour ceux qui aiment les podcasts, vous en trouverez un consacré au jeu sur le site de la Cellule, ainsi qu’une critique par Côme pour le compte de Radio Roliste. Le Podcast Outsider n°5 de Thomas Munier enfin traite pendant un moment des liens entre Perdus et le concept de simplicité en jeu de rôle.

Il existe également la fiche sur le GROG, une critique sur le Maraudeur n°16, un compte rendu de partie sur le blog de Yusei, un commentaire sur le site des Chroniques d’Antharius,

Enfin, un Actual Play par Christophe et l’équipe des Aventureux pour ceux qui voudraient voir comment on joue (pour ceux qui ont le jeu, la seule liberté avec les règles est l’obligation de choisir le prochain enfant perdu parmi les joueurs qui n’ont pas encore pu l’être).

CARACTERISTIQUES

Nombre de joueurs : 3-6

Durée d’une partie : 1h en moyenne
Matériel nécessaire : des jetons (billes, cailloux, etc.), de quoi écrire
Prix conseillé : 10 euros

Format : carré 8.25″ x 8.25″ (20.955 x 20.955 cm)
Nombre de pages : 60
ISBN-13: 978-1499508246
ISBN-10: 1499508247

Charles Robinson (domaine public). Scans par CircaSassy (licence Creative Commons, attribution 2.0 Generic CC BY 2.0) – https://www.flickr.com/photos/ circasassy

Couverture officielle