Jeu de rôle

Pour une grammaire du jeu de rôle 3.5 : valider l’impro, l’invalidation, l’effacement

La dialectique est une chose merveilleuse… c’est en discutant avec Eugénie (du blog Je ne suis pas un MJ mais…) que j’ai compris qu’il manquait certaines idées dans mon précédent billet sur les propositions et les affirmations. Du coup je reviens, avec une édition .5 du troisième billet, une 3.5 quoi (parce que la référence …

Jeu de rôle

Et pourtant, ils jouent…

Dans le billet précédent, je parlais des jeux sans objectif et sans conflit et les classais dans une catégorie polémique, celle des « jouets de rôle ». Selon ma définition, largement inspirée de Greg Costikyan, on retrouvait dans cette classe des objets tels que : – les jdr dont l’objectif est gagné d’avance : si j’incarne un …

Jeu de rôle

« Ce n’est pas du jeu de rôle ! »

Aujourd’hui, nous allons nous vautrer dans la polémique, et y aller franchement, avec toute la mauvaise foi que cela implique ! Nous allons parler jeux narratifs. Ou pas. Jeu narratif Imaginons un « jeu indépendant narratif » tel que ceux qui les détestent se les représentent, de ceux dont ils disent spontanément et avec mépris « ceci n’est …

Jeu de rôle

Métafiction : le sous-titrage métafictionnel

La désormais célèbre Eugénie me posait récemment une question qui me semble particulièrement importante dans le cadre d’une certaine pratique de notre loisir et à laquelle je voudrais essayer de répondre. La vérité du personnage-joueur Certains joueurs, dont je pense faire partie, attachent une grande importance à ce que l’on pourrait appeler la « vérité du personnage ». …

Jeu de rôle

Le jeu de rôle, art méta-fictionnel par excellence

Cet article peut être considéré comme la suite, le prolongement de l’article sur le rire méta en jeu de rôle. La méta-fiction Qu’est-ce que la méta-fiction ? De la fiction qui fait référence à son statut de la fiction, bref qui parle d’elle-même. Ce peut être par exemple ce qui se passe quand on montre …

Jeu de rôle

Le rire méta, élément vital du jdr

Introduction : le méta-jeu humoristique Commençons par diviser très artificiellement les groupes rôlistes en deux camps opposés : les tenants de la soirée décontractée entre amis d’un côté, et les partisans d’une immersion totale dans l’univers fictionnel de l’autre. Si l’on observe la deuxième catégorie, on constate qu’elle tend à regarder d’un très mauvais œil un …